Circuits courtsOn ne parle ces jours-ci que de la crise des éleveurs de porc, et, au delà, de la crise du monde agricole : surendetté, pas suffisamment compétitif, etc.

Il existe pourtant des alternatives à cette agriculture industrielle. Encore balbutiantes, cherchant leur voie, peut-être pas encore LA solution à la crise, mais certainement prometteuses, qu’il faut encourager et développer, des initiatives naissent ici et là, venant soit des agriculteurs eux-mêmes, soit d’entrepreneurs innovants : la vente directe et les circuits courts.

Ici pas de courtiers néerlandais achetant de la viande en gros à des éleveurs allemands, pour la revendre à des industriels français qui fabriquent de la malbouffe et cherchent à maximiser leurs profits en trompant le client.

Et ça marche !

Voyez l’article qu’y consacre la revue We Demain (déjà citée par ailleurs dans ces colonnes).

Publicités